Vous envisagez de vous lancer en tant qu’assistante virtuelle freelance et vous cherchez à approfondir vos recherches ? Vous êtes au bon endroit ! Sur ce blog, vous trouverez de nombreux articles consacrés au métier d’assistante web. Aujourd’hui je vous propose de découvrir les raisons qui m’ont poussée à devenir assistante virtuelle et surtout qui me font kiffer mon job. De la liberté de pouvoir travailler à domicile, en passant par la (non) question du diplôme, bienvenue dans l’univers du web !

 

L’assistante virtuelle freelance peut travailler d’où elle veut

Devenir assistante virtuelle freelance a complètement changé mes habitudes de travail. Depuis que je travaille à mon compte, je me rends compte à quel point mon environnement de travail joue un rôle capital dans mon énergie.

Durant mes 3 dernières années en tant que salariée, je bossais dans un open-space, avec en prime ma patronne juste derrière moi. Notre bureau faisait une dizaine de mètres-carré et on était trois à partager l’espace. Autant vous dire qu’entre le téléphone, les échanges et autres distractions, l’hypersensible que je suis avais du mal à se concentrer.

Au-delà du côté “bureau”, il fallait aussi composer avec les humeurs et les personnalités de chacun. Près de 3 ans après avoir quitté le salariat, je me rends compte à quel point j’aime travailler seule. Quand je bosse, je suis dans ma bulle… et hormis les interruptions intempestives de Monsieur, la plupart du temps personne ne trouble ma quiétude.

Pour travailler, le meilleur ami de l’assistante virtuelle c’est son ordinateur (et le modem). Cela signifie aussi pouvoir bosser à distance et avoir le luxe de travailler de n’importe où. Au moment où j’écris ces lignes, je suis actuellement bien installée dans mon canapé, avec la télé en bruit de fond.

Demain, je pars à Cassis passer quelques jours chez ma marraine. Que je sois ici à Bordeaux, ou chez elle là-bas, aucune interruption dans mon activité. Je peux continuer à travailler sans aucun souci. Je n’échangerais ce luxe pour rien au monde. Quel que soit la ville ou même le pays dans lequel je me trouve, il me suffit d’emporter mon ordinateur portable et je peux bosser. À moi la vie de digital nomade lorsque j’en ressens le besoin !

 

L’assistante virtuelle a la chance d’être sa propre patronne

Devenir sa propre patronne est un choix risqué, soyons clair. Mais je pense sincèrement que certaines personnes sont faites pour ça. Pour ma part, je n’imagine pas redevenir salariée, car j’ai beaucoup trop pris goût à la liberté. En tant qu’assistante virtuelle freelance, les seules contraintes que je m’impose sont celles de mes clients.

Côté horaires, j’y vais à mon rythme. Certains jours je traîne au lit le matin, d’autres je travaille le soir. Je respecte mon énergie, tout simplement. Plus le temps passe et plus je me rends compte à quel point je déteste les contraintes horaires. Je ne demande la permission à personne quand le seul créneau possible de mon ophtalmo est à 14 heures. Je fais mes courses dans la semaine, quand il n’y a personne dans les supermarchés. Je vis à contre-courant tout simplement.

Bien entendu, devenir assistante freelance vient aussi avec son lot de responsabilités. En tant qu’indépendante, je dois trouver mes clients, suivre ma facturation et remplir un certain nombre de formalités administratives. La vie de freelance n’est pas facile tous les jours et vient avec ses doutes, ses craintes et son stress. Mais devenir ma propre patronne est la meilleure décision que j’ai prise… Fini l’angoisse du dimanche soir à l’idée d’une nouvelle semaine qui démarre. Chaque jour me donne envie de me dépasser !

 

Pas besoin de diplôme pour devenir assistante virtuelle

Dans le monde du travail tel qu’il est actuellement, les diplômes jouent un rôle capital. D’ailleurs, c’est ancré dans le système éducatif français. Pas de diplôme, pas de boulot ! Même si certains passent 7 ans à faire des études et ne trouvent pas d’emploi malgré les diplômes, mais ça c’est un autre débat.

Quand on devient freelance sur internet, les règles sont complètement bouleversées. Depuis que je me suis lancée en tant qu’assistante virtuelle, et même quand j’étais rédactrice web, personne ne m’a jamais demandé de diplôme. On vous demandera plutôt votre portfolio (un document qui regroupe vos références et des exemples de travaux que vous avez réalisés).

En revanche, attention… ce n’est pas parce que vous n’avez pas besoin de présenter un diplômer qu’il ne faut pas vous former. Devenir assistante virtuelle freelance, ça ne s’improvise pas. À moins que vous ayez de l’expérience dans ce domaine, je vous recommande vivement de suivre une formation pour assistantes virtuelles.

Je considère qu’on distingue deux types de profils : les assistantes virtuelles qui travaillent à distance pour des entreprises traditionnelles, et celles qui sont spécialisées en web marketing et qui accompagnent des entreprises 100 % en ligne. La force de l’assistante web marketing, c’est sa maîtrise des techniques et des outils utilisés par les entrepreneurs du web. Pour ça, il n’y a pas de secret… il faut apprendre (et donc se former).

Néanmoins, une fois formées, vous pourrez facilement lancer votre activité d’assistante virtuelle indépendante.

L’assistante en ligne travaille avec des clients qui reconnaissent sa valeur

Il y a quelque chose qui revient régulièrement parmi les assistantes virtuelles que je forme, c’est leur besoin de travailler sur des projets qui ont du sens pour elles. Elles n’ont plus envie de travailler avec des patrons ingrats et qui ne font preuve d’aucune reconnaissance. Elles ont besoin de remettre l’humain au coeur de leur métier et d’accompagner des entrepreneurs qui reconnaissent la valeur de leur travail.

L’assistante virtuelle freelance est complètement indépendante. Cela signifie qu’elle a la chance de pouvoir choisir les projets sur lesquels elle travaille et donc ses clients. Dans la mesure où il n’y a pas de contrat ou d’engagement (du moins pas comme dans le cadre d’un CDI par exemple), elles sont libres de mettre fin à une collaboration si les termes ne lui conviennent plus.

Un autre aspect que je trouve génial dans ce métier, c’est le fait de pouvoir bosser dans des univers qui nous passionnent. À titre d’exemple, j’ai eu la chance de pouvoir travailler avec une entrepreneure spécialisée dans l’apprentissage de l’anglais (j’adore cette langue), ou encore avec une hypnothérapeute. Ce sont finalement mes propres centres d’intérêt qui ont guidé mon démarchage et les opportunités professionnelles qui m’ont été offertes.

Idem pour les assistantes virtuelles que j’ai formées. Marie est passionnée d’escalade et l’un de ses principaux clients était un spécialiste de la grimpe. Gwendoline était infirmière et a eu l’opportunité de travailler avec un médecin. Laura est rédactrice web et accompagne un copywriter. Chaque profil est unique…

 

L’assistante web ne s’ennuie jamais

L’assistante virtuelle freelance et spécialisée dans le web marketing a la chance de ne jamais s’ennuyer. Normal, sur internet tout va à vitesse grand V. Il faut sans cesse être alerte et la veille fait partie du job. Les algorithmes évoluent, il y a toujours un nouvel outil à découvrir, une nouvelle méthode à tester. D’un point de vue purement technique, c’est impossible de s’ennuyer tant les challenges sont nombreux.

Au-delà de cet aspect “compétences”, l’assistante web indépendant a aussi l’opportunité de travailler sur de nombreux projets différents. Elle peut très bien collaborer avec des clients dans des univers complètement opposés. Cela lui permet de satisfaire sa soif de curiosité et de varier les missions.

La plupart des assistantes que j’ai formées et que je côtoie ont tous un même point commun : elles adorent apprendre. C’est d’ailleurs un métier idéal pour les zèbres qui ont ce besoin constant de faire de nouvelles choses. Ce sont des curieuses de nature qui aiment découvrir de nouvelles choses et ont du mal avec la routine. D’ailleurs, la polyvalence fait vraiment partie des qualités indispensables à avoir pour réussir en tant qu’assistante virtuelle freelance.

 

Cet article vous a plu et vous avez envie d’en découvrir davatage sur le métier d’assistante virtuelle ? N’hésitez pas à rejoindre ma Masterclass ! C’est gratuit et j’y partage avec vous les 7 étapes indispensables à suivre pour lancer son activité, ainsi que 5 conseils pour réussir sa vie de freelance.

INSCRIPTION
ACCÉDER À LA MASTERCLASS

7 ÉTAPES POUR DEVENIR ASSISTANTE VIRTUELLE ET CHANGER DE VIE

MASTERCLASS GRATUITE
close-link