Vous êtes tentée par le job d’assistante virtuelle, mais avez des doutes sur la rentabilité de l’activité ? Vous avez entendu parler de tous les avantages de ce métier digital, mais vous vous interrogez sur la question du salaire de l’assistant virtuel ? Vous êtes formée en tant qu’assistante en ligne et êtes sur le point de démarcher vos premiers clients et n’avez aucune idée de la rémunération à demander ? Au début d’une nouvelle activité professionnelle, il est toujours délicat de bien se positionner financièrement. Que vous cherchiez des missions d’assistante virtuelle freelance ou que vous ayez envie de devenir assistante virtuelle salariée, vous allez devoir parler chiffres avec vos futurs clients. Mais alors, comment bien fixer son tarif d’assistant virtuel ? Pour vous aider, voici cinq étapes à suivre.

 

Étape 1 : Établir la liste de ses services d’assistant virtuel

La première chose à faire lorsque vous décidez de lancer votre activité d’assistante virtuelle, c’est de mettre à plat vos compétences. Qu’allez-vous pouvoir proposer à vos clients ? Comment allez-vous les aider dans la gestion quotidienne de leur entreprise sur le web ? Quelles sont les missions qui vous intéressent et que vous avez envie de mettre à disposition de vos clients ou employeurs ? Une fois que vous aurez les réponses à ces questions, vous pourrez fixer votre tarif d’assistant virtuel.

Si vous avez suivi une formation d’assistant web, vous devez avoir pris conscience de vos forces, et du plaisir que vous prenez à réaliser chaque mission. Vous connaissez toutes les tâches de l’assistant virtuel et savez sur lesquelles vous positionner dans votre démarchage ou recherche d’emploi.

Mettez l’ensemble de vos compétences à l’écrit. Écartez les missions qui ne vous font pas rêver. Au fur et à mesure, vous verrez votre liste s’éclaircir et aurez de quoi convaincre vos interlocuteurs.

Notez également toutes celles que vous ne possédez pas encore, mais sur lesquelles vous souhaitez ou vous former. Renseignez-vous sur les démarches à suivre, les formations en ligne existantes ou tout autre moyen vous permettant de vous améliorer. Ainsi, si un client vous demande si vous maîtrisez ce type de mission, vous pourrez lui avancer des arguments de taille quant à votre potentielle évolution dans le domaine. 

Ça y est, les missions qui vous intéressent sont limpides ? Vous savez exactement sur quel type de tâche vous impliquer ? Vous avez la capacité d’exprimer clairement vos attentes et vos forces à votre futur client ou employeur ? Vous pouvez commencer à réfléchir à votre tarif d’assistant virtuel.

Étape 2 : Déterminer ses objectifs

Tarif d’assistant virtuel : poser les objectifs financiers

C’est le moment de parler chiffres. Il est donc nécessaire de déterminer ses objectifs, surtout si vous évoluez comme assistante virtuelle freelance

En tant qu’indépendant, il faut bien savoir différencier chiffre d’affaires et revenu net. En effet, le chiffre d’affaires correspond à l’ensemble des sommes facturées à vos clients. C’est ce chiffre qui va servir de base à l’administration française pour calculer vos charges, selon le taux en vigueur. 

Votre revenu lui, correspond à votre chiffre d’affaires, déduit des charges qui vous incombent. C’est cette somme que vous devez prendre en compte dans vos objectifs financiers, puisque c’est celle-ci qui restera sur votre compte bancaire. 

Pour bien déterminer vos objectifs financiers, établissez un budget mensuel. Vous devez connaître vos charges fixes personnelles (loyer, téléphone, box Internet, etc.) et fixer le revenu net que vous souhaitez atteindre. 

Ensuite, prenez en considération le taux de vos charges. En micro-entreprise, celui-ci peut varier au cours des premières années. Il se trouve sur votre espace auto-entrepreneur sur le site de l’URSSAF

Une fois que vous avez en tête votre objectif de revenu net et le taux qui sera appliqué au moment de vos déclarations (mensuelles ou trimestrielles), vous pouvez calculer le montant brut, soit votre objectif de chiffre d’affaires.

Par exemple : Vous souhaitez vous verser un salaire de 2 000 € nets par mois et le taux d’imposition appliqué est de 34 %. 

-> 2000 + 34 % = 2000 + 680 = 2 680

Le montant du chiffre d’affaires à atteindre est donc de 2 680 €. 

Mettez tout ça en forme dans un tableau Excel et suivez votre évolution au fil des mois ! 

Les objectifs liés à l’activité

Fixer un tarif d’assistant virtuel passe aussi par le choix du secteur d’activité dans lequel vous souhaitez vous investir. Vous avez fait votre liste de compétences, maintenant vous devez déterminer votre cible. 

Tous les clients n’ont pas le même budget, mais certains secteurs peuvent être plus rentables que d’autres. Bien entendu, vous devez cibler des clients dont l’activité vous parle, des personnes qui partagent vos valeurs, votre vision de la vie et point de vue. 

Les infopreneurs ont fréquemment recours aux services d’une assistante virtuelle. Vous allez pouvoir les assister dans le développement de leur formation e-learning et plus généralement dans la réussite de leur web entreprise.

Ils vous confieront notamment les tâches suivantes :

  • gestion technique ; 
  • création de contenu de formation ;
  • intégration de contenu sur le support de formation ;
  • création de publications pour des réseaux sociaux ;
  • service client ;
  • gestion administrative ; 
  • aide à la stratégie globale de l’entreprise
  • etc.

La liste n’est pas exhaustive. Chaque client a des besoins différents, selon l’ampleur de son activité, mais aussi du budget qu’il peut allouer à la collaboration avec une assistante webmarketing

Posez-vous la question du type de client que vous souhaitez aider, mais aussi de son domaine d’activité : développement personnel, love coaching, alimentation, gestion de business, écriture, beauté, lifestyle, etc. Les idées ne manquent pas ! 

Le freelance a le loisir de pouvoir choisir ses clients et ses missions. Demandez-vous si vous souhaitez fidéliser vos clients (la meilleure option pour s’assurer une certaine stabilité émotionnelle et financière), ou si vous ne souhaitez effectuer que des missions ponctuelles.

Étape 3 : Étudier la concurrence pour fixer un tarif d’assistant virtuel

Pour bien fixer tarif d’assistant virtuel, il faut déterminer vos ambitions professionnelles en termes de revenus, mais il faut aussi être conscient du prix de la concurrence. 

Proposer des tarifs trop chers sera un frein pour vos clients. Dans la même logique, annoncer un tarif trop bas vous fera perdre en crédibilité. Vous devez donc trouver le juste-milieu entre le rythme de vie auquel vous aspirez et la réalité du marché. 

La veille concurrentielle vous permettra de comprendre les tarifs à appliquer. Quelques recherches sur Internet vous donneront les fourchettes de prix d’une bonne assistante virtuelle. Vous avez aussi la possibilité de vous rendre sur les plateformes de freelances pour analyser les tarifs proposés.

Ne commencez pas trop haut, afin de pouvoir attirer vos premiers clients. Vous pourrez augmenter vos tarifs une fois que vous vous serez rendue indispensable auprès d’eux. 

Ne vous bradez pas non plus ! D’une, vous allez attirer de mauvais clients. De deux, vous ne serez pas motivée par vos missions d’assistante virtuelle et allez vous épuiser pour ne finalement gagner que très peu d’argent. 

Étape 4 : Créer une grille tarifaire

Votre tarif d’assistant virtuel sera déterminé en fonction de vos différents objectifs. Créer une grille tarifaire est un très bon moyen pour y voir plus clair.

L’assistante virtuelle freelance peut demander à ses clients une rémunération sous différents formats : à l’heure, au forfait, ou encore avec un tarif fixe mensuel. 

La facturation à l’heure est utile si vous collaborez avec un client qui a un budget déterminé et qui n’a pas vraiment idée de la quantité de tâches à vous fournir. Il sait qu’il a besoin d’une assistante en ligne. Il souhaite déléguer certaines tâches pour se concentrer sur sa zone de génie, mais n’a pas de cadre précis pour son assistante. Dans ce cas, vous ne savez pas tellement à quoi vous attendre et ne pouvez proposer qu’un tarif horaire. Aucune mission n’est vraiment actée, il est donc difficilement possible de proposer un forfait. 

Annoncez votre tarif horaire à votre client. Demandez-lui le nombre d’heures maximum qu’il est capable de vous payer par mois, mais précisez également le nombre d’heures minimum dont vous avez besoin pour faire vivre votre activité. Faites régulièrement le point avec lui au cours du mois sur votre volume d’heures. Votre client pourra ajuster vos missions en fonction.

Certaines prestations sont plus intéressantes que d’autres sous forme de forfait. C’est d’ailleurs une très bonne méthode pour vous y retrouvez financièrement si vous ne connaissez pas le nombre d’heures nécessaire à la réalisation des missions. Dans ce cas, votre client doit pouvoir vous annoncer clairement ce dont il a besoin : création de contenu, service client, etc.

Bien entendu, vous pouvez mixer les deux options et proposer certaines prestations en forfait, et d’autres en tarif horaires. À vous de voir ce qui est plus judicieux, mais surtout rentable pour vous et votre client. 

La rémunération fixe mensuelle est destinée à l’assistante virtuelle qui a su gagner la confiance de son client. Souvent, c’est d’ailleurs son unique client. Elle intervient à temps plein sur l’ensemble des tâches déléguées et perçoit une rémunération fixe, celle-ci étant déterminée d’un commun accord entre les deux parties. D’ailleurs, un contrat peut-être rédigé pour préciser les termes de la prestation entre le client et l’assistant virtuel.

Étape 5 : Organiser son temps de travail

Être assistante virtuelle freelance, c’est aussi être libre de son organisation. Vous pouvez travailler comme bon vous semble et à l’endroit où vous le souhaitez. Encore faut-il se fixer un cadre et avoir conscience des limites professionnelles que nous nous imposons, pour notre bien-être personnel.

Déterminer votre temps de travail est l’une des étapes primordiales pour bien fixer ses tarifs. Vous devez prendre en compte le nombre d’heures travaillées par jour. Avez-vous envie de vous investir à temps plein ou à temps partiel ? Souhaitez-vous vous consacrer des jours offs dans votre semaine ? 

Créer un planning et indiquer des créneaux dédiés à votre temps de travail et à vos activités personnelles vous permettra de déterminer votre nombre d’heures, et donc d’ajuster vos tarifs, en tenant compte des différents conseils mentionnés plus haut.

 

Tarif d’assistant virtuel : besoin d’aide pour bien le fixer ?

Vous venez de découvrir 5 étapes pour bien fixer son tarif d’assistant virtuel. Bilan de compétences, analyse financière, ou aspirations personnelles, de nombreux éléments entrent en compte dans la détermination de ses tarifs de freelance. Le job d’assistant virtuel vous intéresse ? Au sein de la Formation Assistant Blogueur, vous bénéficierez d’un accompagnement privilégié pour démarrer votre activité. Pour en savoir plus, rendez-vous dans la Masterclass offerte !

INSCRIPTION
ACCÉDER À LA MASTERCLASS

7 ÉTAPES POUR DEVENIR ASSISTANTE VIRTUELLE ET CHANGER DE VIE

MASTERCLASS GRATUITE
close-link